The travelling coworker: 4 idées pour devenir un nomade du coworking

23/12/2014 16:19 Mots-clefs :, Pas de commentaire 0

Prendre son ordinateur et travailler depuis n’importe quel espace de coworking? Faire des rencontres et étendre son réseau pro? Vivre le travail nomade jusqu’au bout, c’est possible – voici 4 idées pour faciliter votre vie de coworker qui a la bougeotte. 

1. Accéder à 282 espaces de coworking dans 48 pays

Copass est un réseau mondial d’espaces de coworking. Fondé par les créateur de l’espace de coworking parisien Mutinerie, il permet à n’importe quel travailleur nomade d’accéder aux espaces de coworking membre du réseau pendant une journée ou plus selon ses besoins. Les espaces membres s’engagent à proposer des tarifs préférentiels et à ouvrir leurs communautés à ces sans-bureau fixe internationaux.

logo-copass-sm

Et la bonne nouvelle, c’est qu’Entrelac a maintenant sa page sur Copass. Alors, que vous soyez de passage dans la région (oyé, oyé la saison de ski approche) ou que vous soyez du coin et que vous ayez la bougeotte, Copass est la solution idéale. Les créateurs de Copass ont même poussé le concept plus loin en permettant aux espaces membres (et à leurs coworkers) de proposer des solutions d’hébergement pour les copassers (Airbnb et Couchsurfing nous voilà!).

2. Devenir compagnon de Cordée

La Cordée, vous les connaissez peut-être déjà, c’est un super esprit de partage et d’entraide et 7 espaces coworking en région lyonnaise, à Paris et même dans le Jura.

coworker nomade

Crédit Photo: La Cordée

Comme d’autres espaces rhône-alpins, Entrelac fait partie des compagnons de Cordée. Le principe: les membres d’Entrelac peuvent accéder aux 7 Cordées au tarif encordé et vice versa. Pensez-y pour votre prochain séjour à Lyon, Paris ou pour vous mettre au vert dans le Jura.

3. Créer un réseau de lieux de travail partagés dans le grand Genève

Une étude menée par les cabinets Ocalia et Sofies et Oral Jelly examine la possibilité de créer un réseau de lieu de travail partagés à l’échelle du grand Genève. Notre territoire a en effet du potentiel avec des trajets vers Genève qui engorgent toujours plus le réseau routier et des territoires frontaliers, qui se « vident » les jours de semaine.

Mais les espaces de coworking de France voisine et de Genève n’ont pas attendu les politiques pour « faire » le grand Genève. Un exemple: Pascale, coworkeuse chez CricCracCroc à Genève, réserve une salle de réunion chez Entrelac quand elle veut recevoir ses clients haut-savoyards. Avoir un pied de chaque côté de la frontière, c’est possible!

nomade grand Genève

4. Coworker chez Entrelac à la carte

Dès janvier 2015 (la semaine prochaine en fait ;-), Entrelac propose une nouvelle formule de 10 tickets journée valables 6 mois (pour 200€ HT). C’est ce qu’a choisi Marjorie pour 2015: être indépendante, c’est aussi organiser sa vie perso (passer les vacances scolaires avec ses enfants par exemple) et sa vie pro comme elle le souhaite. Avec 10 journées à la carte, Marjorie coworke en toute flexiblité!

Et vous, comment allez-vous vivre votre vie de nomade?