Entre nous – portraits de coworkers #7 – Cathy

02/11/2017 17:50 Pas de commentaire 0

Tu n’en peux plus de la vieille tapisserie à fleurs orange des 70’s qui recouvre les murs de ton salon ? Tu n’oses plus inviter tes amis et tu rêves d’un relooking façon D&CO ? Pas de panique, viens voir Cathy, notre architecte d’intérieur, elle va t’arranger ça. De la déco, au home staging, en passant par des plans d’architecture 3 D, elle saura redonner vie à ton intérieur, et à ta vie sociale par la même occasion.  Portrait d’une coworkeuse à la vie d’artiste.  

Afin de vous faire entrer au coeur de la communauté, prenons le temps d’échanger avec les coworkers, qui ils sont, d’où ils viennent et pourquoi ils ont choisi le coworking. Se numéro de la série « Entre nous, portraits de coworkers ».  

“ Quand j’ai monté ma micro-entreprise je me suis dit que le coworking me correspondait bien.  Je pense que les personnes qui s’y regroupent ont une façon de penser positive et agréable. ” 

Cathy Deplanque, fondatrice d’Ateliers.31 

1- Quel est ton parcours?

Depuis l’âge de 5 ans je voulais être architecte. Je ne le suis pas vraiment mais j’évolue dans cette voie, et dans un milieu artistique. C’est ce qui est le plus important pour moi.

J’ai fait des études de collaborateur d’architecte à Tours, après lesquelles j’ai travaillé pour des architectes, des constructeurs de maisons individuelles, des promoteurs immobiliers.  Je me suis occupée de bureaux, de maisons, d’immeubles, et même d’une église !

Au départ, je me suis intéressée à l’architecture extérieure. Aujourd’hui je crée mon entreprise en architecture d’intérieur, parce que c’est quelque chose qui correspond plus à ma personnalité : je fais de la peinture, du modelage, des meubles avec du bois recyclé… je m’amuse bien (rires).

2- Pourquoi avoir créé Ateliers.31?

Je vivais à Toulouse depuis 13 ans, et j’ai suivi mon mari ici. Quand je suis arrivée dans la région, j’ai fais des recherches mais je n’ai pas trouvé un travail qui me plaisait vraiment. Je me suis dit : «je me lance ! »

J’ai commencé la formation à la Chambre des Métiers en 2016. Le temps de faire quelques paperasses et dossiers,  et j’ai créé Ateliers.31 en 2017.

Je peux effectuer des plans d’architecture (si moins de 170 m2) pour des extensions, des vérandas, réaliser des plans d’architecture d’intérieur, m’occuper de la décoration, réaliser des prestations de home staging… C’est assez vaste.

3- Qu’est-ce qui te donne envie de te lever le matin ?

Je suis une lève tôt, donc je n’ai pas trop de soucis de ce côté là! Sinon faire mon métier bien sûr, sans oublier ma fille. Chez nous, si je ne me lève pas, personne ne se lève, donc je n’ai pas trop le choix (rires).

4- Moment bonheur et moment galère de l’entrepreneuriat?

Moment galère: L’entrepreneuriat c’est très nouveau pour moi, donc c’est difficile à dire. Mais sur une vie pro, il y a forcément des moments difficiles. Dans mon cas : les chantiers pénibles…

Moment bonheur : quand tu finis un chantier et que les personnes sont contentes. Tu es fière, tu te dis : « c’est sympa, je suis contente ! »

5- Si tu avais un conseil à donner à un jeune entrepreneur, ce serait…

Foncer et avancer ! Si ça ne marche pas, il aura au moins testé son projet et été au bout de ce qu’il avait envie de faire.

6- Pourquoi avoir choisi d’intégrer Entrelac ?

Il y a 2 ans, j’ai vu un reportage sur Darwin, un espace de coworking à Bordeaux. Je trouvais le concept très intéressant : le partage, l’entraide, le contact et l’énergie positive qui s’en dégageait. Quand j’ai voulu monter ma microentreprise je me suis dit que le coworking me correspondait bien. Je pense que les personnes qui s’y regroupent ont une façon de penser positive, agréable.

7- Qu’as-tu trouvé chez Entrelac ?

Dans le concept, c’est identique à ce que je pensais. Les gens sont agréables et tu retrouves un lieu de travail où tu peux bosser en toute sérénité. Le matin tu es content de venir ce qui rejoint l’envie de se lever le matin ! (rires)

8- As-tu une anecdote à nous raconter ?

J’ai rencontré des gens très intéressants avec qui j’ai bien accroché dès le début et qui pourraient devenir des amis.

Marion est venue me demander conseil pour réaménager l’espace de coworking. Ici, tout est en continuel changement et la déco aussi ! J’ai réalisé des plans en 3D pour qu’elle puisse voir ce que cela pouvait donner. Elle ne s’attendait pas au résultat, ça l’a complètement bluffée ! Maintenant, il y a des super logiciels d’architecture intérieure en 3D qui permettent de visualiser le résultat final. C’est vraiment intéressant pour mes clients qui ont souvent du mal à se projeter avec de simples plans.

9- Quel est ton évènement préféré ?

J’ai participé à la présentation d’Eléonore sur son activité de paysagiste d’intérieur et j’ai trouvé ça très intéressant. Il y a des passerelles possibles entre les différentes personnes qui travaillent ici.

10- Il n’y a pas que le boulot dans la vie…  Si tu devais te présenter à « La France a un incroyable talent », quel talent présenterais-tu ?

J’ai la fibre artistique : je fais de la peinture, de la sculpture, j’écris… Mais si je devais choisir, ce serait la peinture.

11- Si tu devais définir la communauté des coworkers en 3 mots ?

Communication, proximité, diversité.

Propos recueillis par Véronique DUCHATEL