Entre nous – portrait de coworkers #4 – Nathalie

14/09/2017 15:04 Pas de commentaire 1

Des étoiles plein les yeux et toujours un grand sourire aux lèvres, Nathalie est une vraie dame de coeur. Mais ne vous y trompez pas, c’est aussi une femme de convictions qui souhaite accompagner les entreprises vers une plus grande humanisation.  Portrait d’une coworkeuse qui ne vous fera plus passer la porte d’Entrelac par hasard.

Afin de vous faire entrer au coeur de la communauté, prenons le temps d’échanger avec les coworkers, qui ils sont, d’où ils viennent et pourquoi ils ont choisi le coworking. Quatrième numéro de la série « Entre nous, portraits de coworkers ».  

Ce que je souhaite apporter aux entreprises, je le vis déjà ici, à Entrelac.” 

Nathalie Gérard, fondatrice du mouvement People First 

1- Quel est ton parcours ?

J’ai fait des études en langues étrangères, après quoi j’ai occupé des postes d’assistante de direction bilingue. J’ai eu la chance de travailler pour des entreprises prestigieuses ce qui a été très formateur pour moi.

Alors que je travaillais pour un cabinet de chasseurs de têtes, j’ai eu l’opportunité de collaborer avec un consultant brillant, avec de très fortes capacités relationnelles, et un vrai talent pour détecter le profil des personnes. Pour la première fois j’ai été sensibilisée au développement personnel.  Comme j’ai beaucoup aimé ça, j’ai voulu aller plus loin en passant une maîtrise en ressources humaines pendant 2 ans en cours du soir.

En parallèle, il s’est passé des expériences majeures dans ma vie personnelle qui m’ont poussée à enclencher une démarche de développement personnel. J’ai commencé une formation en coaching en 2011 à l’institut international de coaching à Genève, et je me suis découverte une vraie passion. Cela m’a poussée encore plus vers les ressources humaines.

2- Pourquoi avoir créé People First?

Je sens que j’ai beaucoup de choses à apporter sur les attitudes et les valeurs à véhiculer dans les entreprises pour le bien-être de tous, parce qu’à mon sens ce sont des attitudes plus humanistes qui vont vers le succès pour tous.

People first, c’est un mouvement qui est en constante évolution avec ce qui se passe. Nous sommes dans une grande mutation actuellement. Celle-ci est portée, d’une part, par l’élévation des consciences individuelles, et d’autre part, par le développement des nouvelles technologies avec les enjeux et les menaces de l’intelligence artificielle.

Mon élan intérieur va vers les entreprises et les changements collectifs. C’est pourquoi je propose aujourd’hui mes services d’accompagnement dans les entreprises qui souhaitent une vision plus humaniste du management.

3- Qu’est-ce qui te donne envie de te lever le matin ?

Ce qui m’anime c’est d’accompagner les gens pour qu’ils retrouvent tout leur potentiel, leurs talents, leur faire prendre conscience des attitudes à adopter. Nous avons la capacité d’améliorer l’humanité si l’on se met en chemin. C’est ce qui me porte en toile de fond.

4- Moment bonheur et moment galère de l’entrepreneuriat?

Moment bonheur : lorsque pour la première fois, récemment, j’ai fait une petite conférence devant un public. C’est quelque chose que j’avais envie de faire depuis très longtemps et que j’ai enfin osé faire. C’était une super sensation de fierté de se mettre dans cette nouvelle posture.

Moment galère: quand on change de voie professionnelle, c’est une grande transformation que l’on doit opérer ! On passe par des moments de doute… Il faut donc savoir aller chercher des ressources chez les bonnes personnes…. L’atelier « Locomotive toi » m’a beaucoup aidée dans ce sens-là !

5- Si tu avais un conseil à donner à un jeune entrepreneur, ce serait…

Oser croire en son rêve et s’en rapprocher. On a tous en nous quelque chose que l’on aimerait accomplir et j’encourage les personnes à explorer une idée même si elle paraît fantaisiste. Cela peut se faire de différentes manières, sous différentes formes, par rapport à la réalité d’aujourd’hui.

Pour moi les grandes choses se sont accomplies avec une énergie forte qui se met en chemin.

6- Pourquoi avoir choisi d’intégrer Entrelac ?

En phase de transition professionnelle, j’ai ressenti le besoin de retrouver une identité, de partager, car les interactions avec les autres me stimulent beaucoup et m’aident à développer mon potentiel ! J’ai donc expérimenté le réseautage, au sein du Groupement transfrontalier, des Talents du Grand Genevois… Un jour, j’ai entendu parler d’Entrelac par un de ses membres.

Avec du recul je suis très heureuse d’avoir intégré Entrelac parce que je me sens appartenir à une vraie communauté, dynamique et bienveillante ! J’aime beaucoup le partage, le fait de communiquer avec des personnes qui ont des profils et des métiers très variés. Je trouve cela très enrichissant.

7- Qu’as-tu trouvé chez Entrelac ?

Au delà de tout ce que je m’attendais à trouver, il y a le fait d’avoir un rôle chez Entrelac et de contribuer. Le fait de réfléchir à la promotion et au devenir d’Entrelac, d’apporter ses suggestions et ses conseils, ça me plait beaucoup. Je me sens faire partie de cette communauté.

Je fais une veille des tendances de ce qui se passe, de ce qui émerge, et je remarque que l’on va vers cet esprit communautaire dans beaucoup de domaines.  Ce que je souhaite apporter aux entreprises, je le vis déjà ici avec Entrelac.

8- As-tu une anecdote à nous raconter ?

J’ai participé à un atelier sur le lâcher prise avec Sophie Barbulesc, également membre d’Entrelac, dans le cadre des Ateliers du Bonheur. C’était une soirée incroyable sur le thème des émotions. Nous étions 6 femmes. J’ai vu la beauté de chacune de ces femmes, ressenti leurs belles valeurs et nous avons eu des échanges dans l’instant présent de rires, d’oser se livrer alors que l’on ne se connaissait pas.

9- Quel est ton évènement préféré ?

J’apprécie la vie à Entrelac. Il y a des ateliers, des conférences, des soirées danse même ! Mon événement préféré a été « Locomotive toi ! ». J’ai tissé des liens amicaux avec plusieurs des participants.

10- Il n’y a pas que le boulot dans la vie…  Si tu devais te présenter à « La France a un incroyable talent », quel talent présenterais-tu ?

Je ferais de la danse avec mes pompons de pom-pom girl dorés à la main ! (rires)

11- Si tu devais définir la communauté des coworkers en 3 mots ?

Bienveillante, ouverte, dynamique.

Propos recueillis par Véronique DUCHATEL