Il faut tout un village…


Entrelac est un peu comme un enfant. Je l’ai voulu, rêvé, imaginé avec l’aide de quelques parrains et marraines.

Aujourd’hui, il est né et il faut le faire grandir.

Créer et développer une entreprise, tout comme élever un enfant, ce n’est pas une mince affaire. Les trois premières années sont cruciales et beaucoup ne dépassent pas cet âge. Je parle des entreprises, là hein attention 😉

Et mine de rien, au début, on tâtonne. Il y a mille décisions à prendre. Il faut être un peu comptable, un peu webmaster, un peu marketeur, un peu banquier, un peu bricoleur, un peu personnal shopper, un peu expert en relations presse, un peu navigateur des administrations. Bref, il faut savoir jongler et faire confiance à son instinct. Exactement comme quand on apprend à être parent.

Je me dis donc que mes 11 ans de carrière pro, 6 ans de vie de maman (et 7 ans de vie de femme mariée) et presque 2 ans de gestation pour Entrelac, sont autant de vies parallèles qui m’ont préparée à l’aventure de l’entrepreneuriat.

Mais la solitude de l’entrepreneur n’est pas une idée inventée pour attirer l’attention sur soi. C’est une réalité. Les statistiques le montrent. Les entrepreneurs accompagnés par des pros réussissent mieux. Alors, je m’entoure et j’ouvre grand mes oreilles. Tous pleins de conseils me sont donnés, parfois sans que je le demande…. un peu comme quand on est parent… décidément ou pour effets du kamagra! J’en garde pour les jours optimistes où je me sens pousser des ailes et pour les petits creux où j’ai l’impression qu’il me reste encore une montagne à gravir. Et j’en jette un peu aussi.

J’ai hâte de vous faire découvrir Entrelac. Mais j’ai surtout hâte de vous embarquer dans l’aventure avec moi. Un proverbe africain dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant. Alors, venez, soyez ce village voir le Site web qui fera d’Entrelac, un lieu et une communauté vivante, riche et variée. Nous avons tous en nous des talents, cachés ou non, c’est l’occasion de les partager.

Alors à très bientôt sur ce blog pour vous en dire plus et vous donner la parole.

Marion