Retour d’expérience : le télétravail en espace de coworking

15/02/2019 14:17 Pas de commentaire 0

Le télétravail en espace de coworking? Une évidence pour Amandine, membre d’Entrelac qui travaille pour Altran, une entreprise de conseil employant 45.000 employés, spécialistes dans de nombreux domaines : aérospatial,  industrie pharmaceutique, qualité, process, informatique, etc.

Amandine est consultante et comme beaucoup de ses collègues, elle enchaine les projets, pour des clients qui se trouvent à distance, et dans des villes différentes. Pour préserver son équilibre familial, elle a choisi de télétravailler depuis 5 ans.

Arrivée il y a près d’un an dans la communauté d’Entrelac, elle nous raconte son expérience du télétravail, et les avantages qu’elle a trouvé à coworker en coworking. 

Comment s’est mis en place le télétravail pour toi?

Au début c’était un jour par semaine à la maison, et le reste soit chez le client, soit dans les locaux de l’entreprise. Mon premier projet se situait à Bâle, à 4h30 de chez moi ! Je ne voulais pas y être en permanence, j’ai donc négocié le télétravail 3 jours par semaine.

J’ai été assez vite convaincue : en travaillant depuis chez moi j’économisais le temps du trajet, et c’était bien plus pratique. Mon entreprise a accepté, et depuis je suis en télétravail, à des rythmes différents en fonction de mes projets.

En Suisse, la majorité des entreprises autorisent leurs salariés à télétravailler un jour par semaine parce qu’ils se rendent compte que l’open space n’est pas favorable à certaines tâches. Ils sont conscients que leurs employés ont besoin de s’isoler pour être efficaces.

 Comment t’organises-tu pour travailler en équipe?

Quand j’ai travaillé en équipe, nous avons travaillé ensemble chez le client,  et à distance grâce aux outils numériques. De temps en temps j’ai besoin les rencontrer, mais c’est plutôt rare. 

De plus, aujourd’hui il y a beaucoup de moyens numériques d’échange : mails, téléphones, vidéoconférences…  tout ce qu’il faut pour pouvoir échanger avec ses collègues à distance. 

Le télétravail t’apporte-t-il un équilibre vie pro/vie perso? 

A la naissance de mon premier fils, j’ai négocié le télétravail à 100 %, en home office au départ. Le travail à domicile a beaucoup d’avantages, mais beaucoup d’inconvénients aussi, dont la solitude. A l’arrivée de mon deuxième enfant, je n’en pouvais plus, je voulais voir des gens !  C’est là que j’ai découvert Entrelac.

J’ai une bien meilleure qualité de vie en télétravaillant.  J’ai plus de temps pour ma famille ! Je  peux emmener mon fils à l’école le matin,  sans avoir peur d’arriver en retard à cause des buchons.

Que t’a apporté le télétravail en espace de coworking? 

Des économies de temps ! Entrelac, est très proche de chez moi. Je mets 5 minutes pour venir à Entrelac (en trottinette électrique svp !), contre 30 et 45 minutes pour me rendre dans les locaux de mon entreprise à Genève.

De plus, Entrelac  m’a permis de socialiser à nouveau. Ce que j’aime ici c’est le fait de pouvoir rencontrer de nouvelles personnes et d’échanger avec la communauté des coworkers. C’est intéressant cela me permet d’échanger avec d’autres personnes, qui travaillent dans d’autres sociétés, d’une autre manière que moi. Cela peut m’apporter des points d’amélioration par rapport à mon entreprise et à ma façon de travailler.

Finalement venir à Entrelac c’est  comme venir au bureau,  sauf que c’est plus près de chez moi et que je rencontre des gens différents.

 

Le télétravail est-il bénéfique pour les entreprises?

Bien sur !  L’employé  n’aura pas le stress du transport, et le temps gagné sur le trajet peut être utilisé par  le télétravailleur pour son bénéfice personnel,  mais aussi pour travailler plus. Pour moi l’employeur est forcément gagnant. 

Je me trouve  en tous cas aussi efficace, voire plus.  Dans les open space, on est interrompu en permanence. Le télétravail permet d’être moins dérangé.

Je ne vois que des avantages au télétravail.  Au lieu de payer une journée de séminaire à ses équipes, mieux vaut leur payer une journée par mois en coworking ! (rires). 

Qui finance ton abonnement chez Entrelac? 

A mon avis pour les entreprises la question se pose en termes d’optimisation de l’espace.  Par exemple, à Genève, où les loyers sont très chers, imaginer du télétravail pour ses salariés dès le départ permet de réduire les coûts d’investissement en matière de locaux. A ce moment-là, il me semble logique l’entreprise paie l’abonnement de coworking à son salarié.

Mais si l’entreprise  a prévu des locaux pour ses salariés,  il est plus si difficile d’envisager qu’elle paie l’abonnement du télétravailleur. 

Dans mon cas, Altran a des bureaux qui pourraient m’accueillir. Je paye mon abonnement, et je ne me vois pas demander à mon entreprise qu’il en soit autrement. Je pars du principe que cela m’apporte beaucoup en terme de qualité de vie. Plutôt que de m’offrir un soin du visage, je m’offre une journée de coworking ! (rires). 

Propos recueillis par Véronique Duchâtel

Aller plus loin: